Mon carnet de route

 

vendredi 31 décembre 2010

Remorque Extrawheel Classic

Bonjour tout le monde,

Voici l'extrait de mon post publié sur le forum de VoyageForum, le samedi 10 février 2007 à la suite de la réception de ma remorque Extrawheel Classic qui m'a servi lors de mon périple en Espagne sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

[...]
Ca y est, j'ai la remorque en ma possession. Je n'ai pas encore roulée avec elle (pour raison de santé), mais j'ai fait connaissance.

Pour commencer, la société ExtraWheel est très sérieuse : commande passée le lundi soir vers 20h00, paiement par PayPal, remorque expédiée le mardi, remorque arrivée en France le vendredi. Seule reproche à faire, c'est que la notice de montage n'est pas en français, mais il y a les images et cette notice française est dispo sur leur site. Donc je dis ça juste pour faire mon français râleur :p


Extrawheel sortie du carton


Pour l'emballage, c'est un beau carton (si un carton peut être considéré beau) avec plein de scotch aux couleurs d'extrawheel qui est envoyé. Sur la photo ci-dessus vous avez les composants de la remorque à la sortie de la boite. L'emballage est simple mais rigoureux et bien protecteur.

La remorque est vraiment "ready to run" ou "prête à rouler". Le pneu est déjà gonflé. Ce même pneu, dont j'ai photographié le profil, est typé route et chemin roulant. Je pense qu'il doit pouvoir passer en tout-terrain mais je ne sais pas sur combien de kilométres. Info utile aux routiers, la valve du pneu que j'ai reçu est une schrader.


Profil du pneu d'origine de l'Extrawheel


Pour le transport en train, la remorque posséde une bandoulière et ne pése que 4, 7 kg. Le timon, comme on peut le voir sur la photo "le_timon", est assez plat une fois démonté. Tout est fixé en force. De plus, le timon est en acier ("spécial" ?) et donne l'impression d'être indestructible. Si il casse, je ne donne pas cher du pilote du vélo tracteur.


Timon à la sortie du carton


La longueur de la remorque et de son timon est équivalent environ à la longueur d'un Bob Yak sans son timon.  La remorque a une charge utile voisine de ses consoeurs remorque à vélo soit 30 kg d'après la documentation du constructeur. Et ses deux filets latéraux ont une contenance d'environ 60 L (comme par hasard la contenance des sacs étanches joints :D).


La remorque prête à partir


Un petit mot des sacs de 60L... Ils sont très grands, normal pour des 60 L ;) Ils sont étanches car fait en toile à camion. Le garde boue latéral de la remorque est en cordura et les sacs en toiles à camion; l'inverse aurait été bien sympa ! La fermeture de ces sacs est une fermeture à enroulement avec un système plus simple que les sacoches Ortlieb ayant la même fermeture. Chaque sac posséde une bandoulière, idéal lors de portage.

Petit détail qui prouve le sérieux des polonais, le réglage du timon se fait avec une clé allen. Et bien cette clé allen est fournie dans le colis. C'est le seul outil nécessaire pour partie sur les routes. Si on veut démonter intégralement le garde boue il faut soit un tournevis plat ou cruciforme selon ce qu'on a sous la main. La tête de vis ayant les deux empreintes...

La suite au prochain épisode. Mais pour le moment, je suis ravi de mon choix.
[...]


Comme prévu à l'époque, j'ai commencé mes tests dynamiques en mars.

Post du 6 mars 2007
[...]
Bonjour,

Alors aujourd'hui, premiers tours de roue de la remorque attelée à mon VTT !

Voici mes premières impressions :

> On ne sent pas la remorque derrière soi. Quand elle est vide, on ne change rien dans les vitesses sur le VTT que ce soit en montée ou en descente. Elle vous suit très fidélement.

> J'ai ensuite fait un test chargé avec deux sacoches Ortlieb Back remplies chacune de 4 bouteilles d'eau de 1,5 L soit 6 kg. Et bien avec 12 kg dans la remorque, on sent très peu la remorque. Certes, en montée, j'ai descendu un pignon de plus, mais c'est tout. En descente, on prend beaucoup plus vite de la vitesse. Les embardées sont faciles à récupérer. Avec plus de poids, je pense que j'allais au tapis (Il faut être franc).

Ces deux tests se sont faits sur une distance de 1/2 km pas plus. Bientôt, un test longue distance avec dans un premier temps la remorque vide.

Le réglage du timon se fait très facilement. L'attelage de la remorque seul nécessite un peu de poigne. Le timon travaille en résistance.

Pour le chargement, un bon mur ou une béquille sont nécessaires pour faciliter le chargement.

@ bientôt plus d'info.

[...]

Post du 7 mars 2007
[...]
Aujourd'hui, première vraie sortie avec la remorque sur 33 km (Un peu moins pour la remorque comme elle n'arrête pas de rebondir ;))

Elle était vide pour voir son comportement à l'arrière du VTT. Le parcours était exclusivement tout-terrain avec montées, descentes, boue, pierre, troncs d'arbres.

La remorque a un effet neutre sur le VTT quand elle est vide. Elle suit toute seule. Le record de vitesse en descente tout-terrain fut de 38,7 km/h sans aucun danger; hormis ceux inhérents aux VTT.

Elle goutait à la boue essonnienne, et aussi aux flaques d'eau. Rien à signaler, à part qu'elle était sale...

Bref pour le moment, je ne regrette pas mon achat. Elle est vraiment très cool en conditions extrèmes (rando sportive en VTT). Et les vidéos du site sont vraiment crédibles après ma sortie du jour.

@ bientôt pour la suite des essais.

[...]


Post du 10 mars 2007
[...]
Ce matin, les tests de la remorque Extrawheel ont continué. J'ai parcouru 41 km en tout-terrain (sable, boue, chemin caillouteux, sous-bois, etc...) avec la remorque et un chargement composé de deux sacoches Ortlieb Back Classic (les oranges et noires venant d'allemagne) chargées chacune de 2 bouteilles d'eau de 1,5L; soit un chargement d'environ 7/8 kg.

Et bien, les tests sont encore plus concluant que la dernière fois. Cette fois-ci la roue de la remorque a fait environ autant de km que celles du VTT. La remorque chargée rebondie beaucoup moins.

Le comportement du VTT est toujours très neutre. Je le trouve même plus confortable car les chocs paraissent moins violents lorsque que la roue arrière passe dans un trou. Une descente tout-terrain prise à plus de 44 km/h sans aucun soucis à part que j'ai du freiné pour éviter de rattrapper mon coéquipier qui était devant moi. Je pense que j'aurais pu monter à 50 km/h sans trop de soucis, mais pas eu de test. Pour résumé en descente, on sent que le VTT prend plus de vitesse que sans la remorque. Mais je pense que tous les vélos prennent plus de vitesse quand ils ont un poids qui augmente de 12 kg.

En montée, on sent qu'il y a plus de poids à tirer. Mais on n'a pas l'impression d'être entrainer en arrière. En prenant le bon rapport, la montée se fait tranquille au train. On peut facilement passer en danseuse sans risque, même dans du sable.

Sur le plat, une fois que l'ensemble a pris son inertie, le pédalage devient facile... Les relances sont parfois difficile dans la boue car la remorque s'enfonce un peu avec son poids. Il faut bien prendre le bon rapport pour passer dans la boue. Mais une fois que cela est bien compris, tous les sols se passent sans problème.

Par conséquent, je suis ravi de la qualité de la remorque. Son comportement est génial. Celui du VTT n'a pas changé. Bref, je ne regrette pas mon choix.

Prochain test avec un peu plus poids...

à bientôt

[...]


Post du 17 mars 2007
[...]
Hello,

Aujourd'hui, petite sortie de 33 km avec la remorque. Cette fois-ci, elle était chargée de 2 sacoches et de 10 kg d'eau. Le parcours était varié : chemin dans les champs, montée caillouteuse, descente du même type, single track dans les sous-bois et un peu de route.

Je suis toujours content de ma remorque. Certe le surplus de poids se fait sentir sur les pédales, mais comme je l'ai déjà dit que se soit 10 kg dans des sacoches ou 10 kg sur une remorque ce sont toujours 10 kg à faire avancer...

En descente, j'ai fait 38,5 km/h en tout-terrain et 50,5 km/h sur route. En tout-terrain, j'ai failli chuté. En effet, la remorque suit vraiment le VTT. A un moment, j'ai du éviter un caillou à pleine vitesse. J'ai donc fait un écart. La remorque l'a aussi fait mais elle a rebondit. Elle a failli me faire tomber car j'ai freiné en même temps. Ce phénoméne est connu des caravanistes. La solution est que quand la remorque part sur le côté est de soit conserver sa vitesse, soit accélérer; mais surtout de ne pas freiner...

Pour le reste pas de soucis. Je dois juste remonter mon chargement dans le filet car parfois ça frotte, mais à faible vitesse c'est pas très grave.

@ bientôt.

[...]


Post du 9 mai 2007
[...]
Hola.

Je viens de rentrer de mon périple sur le Camino Francés. 330 km environ dont 50% sur route et 50% sur chemin, petite pointe de vitesse à 60 km/h, des cols à 1500m; bref que du bonheur pour tester l'EW.

Et bien, aucun soucis à signaler. Elle m'a suivi partout sans que je la sente derrière moi. Seules les montées en portage ou au pédalage ont été dures... mais l'EW n'y est pour rien. J'aime pas les montées ;)

Au début, j'ai du m'habitué au stationnement avec la remorque et la béquille. Mais une fois, le coup de main trouvé, c'est du tout bon.

La pluie, la neige fondue et le soleil ne lui ont pas fait peur !

Je vous laisse quelques photos de l'équipage.

@ bientôt

[...]


Depuis que je l'ai, elle a parcouru plus de 500 km entre les entraînements précédant le voyage en Espagne, les étapes du Chemin de Compostelle et les quelques locations (deux en 2009). Elle a subit une grosse chute lors de la dernière location mais est intacte et peu continuer à rouler sans problème.

De ces 500 km, je l'ai trouvé très stable

Pour le moment, elle roule peu vu que je n'ai pas trop le temps de me préparer un nouveau périple. Mais si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à me le faire savoir.

@ bientôt.

Bilan de l'année 2010

Bonjour,

Voici le dernier jour de l'année 2010. Cette année fut riche pour moi.

Cette année, je suis sorti 56 fois soit 6 fois de plus qu'en 2009. Par contre, j'ai une centaine de kilomètres de moi avec 2092 km de parcourus. Mon objectif de 2010 km est atteint. Au niveau du D+, c'est la première année où je l'ai suivi à chaque sortie de l'année. Au final, j'ai franchi 14746 m.

J'ai renouvelé mes montures avec une randonneuse tout-équipée et un VTT plein de fougue. Ces deux vélos remplacent mon fidèle Yellow Jumper qui m'a accompagné pendant 10 ans et sur plus de 11000 km.

Pour finir, j'ai commencé une aventure sportive en faisant appelle à Sylvain de Direct Pro Training pour m'aider à m'améliorer dans ma préparation et à atteindre mes objectifs 2011.

Et pour finir, j'ai vécu une superbe année pleine de magnifiques moments avec mon Petit Coeur.

@ bientôt.

jeudi 30 décembre 2010

Festival du Voyage à vélo

Bonjour,

Pour tous ceux et toutes celles que le voyage à vélo inspire ou fait réver, je vous invite à vous rendre au Festival du Voyage à Vélo à la Bourse du Travail de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis - 93 - FRANCE) les samedi 15 et dimanche 16 janvier 2011.


Bonne route à tous les voyageurs et à toutes les voyageuses.

mercredi 29 décembre 2010

"Le Marnais Voyageur", randonneuse Cycles Perrin sur mesure

Bonjour,

Aujourd'hui, je vous présente ma randonneuse. Elle est arrivée dans mon garage en janvier 2010.


Cette randonneuse doit m'accompagner sur des cyclovoyages, des BPF voire sur un Paris-Brest-Paris et les BRM qualificatifs. Vu son poids de 20 kg en ordre de marche, je ne sais pas si elle m'accompagnera sur la longue distance.
La configuration en ordre de marche comprends la sacoche de guidon, la caisse de porte-bagage arrière.

Cette randonneuse se compose d'équipements de haut-niveau dont la réputation de fiabilité n'est plus à faire.
  • Cadre : acier sur-mesure
  • Fourche : acier sur-mesure
  • Selle : Gilles Berthoud Aspin (à vérifier)
  • Tige de selle : Ritchey WCS 1-bolt
  • Collier de selle : BBB
  • Potence : Ritchey WCS
  • JDD : Ritchey Comp
  • Cintre : multiposition
  • Chaine : Connex 808
  • Freins : Magura HS 33 série limitée orange 2010
  • Roue AV : moyeu SON rouge, rayon DT Swiss Comp, jante Rigida
  • Roue AR : moyeu Rohloff rouge, rayon DT Swiss Comp, jante Rigida
  • Pédalier : Shimano LX 48 dents
  • Porte-bagage AR : Tubus Logo
  • Porte-bagage AV : Surly
  • Eclairage AV : SON Edelux rouge
  • Eclairage AR : Bush And Muller Luminotec 4D Senso Plus
  • Pneus : Schwalbe Marathon Dureme

Vu son poids, mes amis de Velotrainer la surnomme : "le Panzer".

Le sur-mesure a le mérite que le vélo tombe parfaitement dans la main dès le premier contact. J'étais bluffé.

Ses premiers tours de roues ont eu lieu en janvier 2010. Il faisait assez froid. Le moyeu Rohloff n'est pas réputé pour être hyper fluide par temps froid du fait de la viscosité de l'huile qu'il contient qui augmente avec la baisse de la température.

Moyeu Rohloff

Le rodage en était que plus dur du fait de cette absence de fluidité. En roue-libre, les pédales tournaient avec le moyeu. Je pense que si j'avais à refaire mon acquisition, j'opterai pour un moyeu classique.

Pourquoi ce choix ? Pour la souplesse d'utilisation. Le moyeu Rohloff est génial pour une utilisation chargé ou en condition difficile pour la transmission (boue, sable, etc...). Il est extra pour son changement de vitesse à l'arrêt. Par contre, si on veut adapter la monte pneumatique à son envie du jour, c'est obligatoirement une séance de mécanique qui est à faire : démontage de la roue, changement de pneu, remontage de la roue. Seulement le montage/démontage de la roue avec un moyeu Rohloff n'est pas des plus rapides. C'est le côté un peu fastidieux du moyeu Rohloff. Pour le reste rien à redire. Il fonctionne bien et permet de rouler à bonne allure une fois rodé et en condition chaude.

Moyeu SON et phare EDELUX

Le moyeu SON et le phare EDELUX sont un couple d'enfer. Lors de ma tentative de BRM 300 à Tours, le départ était de nuit. J'utilisais pour la première fois mon éclairage SON. C'était une tuerie. Il n'y a pas de mots pour décrire le confort de l'ensemble. Je roulais en voyant comme en plein jour. En plus, son allumage et son extinction se faisait en fonction de la luminosité grâce au capteur de lumière.

Je sais qu'une partie du surpoids de ma randonneuse est due au Rohloff (environ 200g) et surtout au porte-bagage avant Surly qui pèse à lui tout seul environ 2 kg. Mais je voulais avoir une plateforme à l'avant. C'était le seul porte-bagage facilement disponible a en avoir une. Il y a aussi la marque japonaise Nitto qui en fait  mais c'est plus confidentiel.

La selle Gilles Berthoud fut une bonne surprise. Je l'ai trouvée confortable dés le début. Je n'ai pas eu besoin de rodage. Pour résumer, c'est une tuerie. Mais une selle, c'est très personnelle.
Elle peut très bien m'aller mais vous faire souffrir. Il faut essayer.

Selle Gilles Berthoud

Je pense que si je devais refaire faire une randonneuse, je ne reprendrais pas de moyeu Rohloff, ni de porte-bagage avant Surly pour alléger l'ensemble qui est déjà lourd. Je prendrais plus un moyeu arrière Hope Pro 2 Rouge et une plateforme avant légère style Nitto. Je gagnerai en poids et en coût.

Le Marnais Voyageur en ordre de route (environ 20 kg)

Vue de face en ordre de route

Vue de derrière en ordre de route

@ bientôt.

samedi 25 décembre 2010

JOYEUX NOEL

Bonjour,

Aujourd'hui, je tiens à vous souhaitez un




Joyeux Noël ! 

Buon Natale ! 

Feliz Natal ! 

Fröhliche Weihnachten ¡ 

Feliz Navidad ! 

Merry Christmas !





@ bientôt

vendredi 24 décembre 2010

"Yellow Jumper", Decathlon Rockrider 5.3

Bonjour,

Aujourd'hui, je vous présente mon fidèle VTT : "Yellow Jumper". C'est un VTT en acier CrMo de 2000.

http://www.velotrainer.net/photos/garage/800/S_322_2936046f7b5ef5f60d.jpg

Début septembre 2010, il avait près de 11152 km depuis 2000. Depuis, c'est mon papa qui le fait rouler et il a fait environ 1300 km de plus.

Il est composé des éléments suivants :
  • Cadre : acier CrMo
  • Fourche : Suntour
  • JDD : Decathlon d'origine
  • Dérailleur AR : Shimano XT Shadow
  • Dérailleur AV : Shimano SLX
  • Shifhter : Shimano SLX
  • Potence : Ritchey Comp 110mm 6°
  • Cintre : Ritchey Comp
  • Grip : lock-on
  • Levier de freins : Noname d'origine
  • Freins : Shimano LX v-brake à parallélogramme.
  • Pédalier : Shimano SLX 44/32/22
  • Cassette : SRAM 970 11/32
  • Chaine : SRAM 951
  • Tige de selle : Decathlon d'origine
  • Selle : Brooks England B17 grise
  • Collier de selle : Decathlon d'origine
  • Roues : montage artisanale Hocuswheels (moyeux Hope Pro II bleus, jantes DT Swiss 4.1, rayons DT Swiss Comp)

Avec ce fidèle destrier, j'ai parcouru les chemins d'Essonne et de Touraine. J'ai réalisé un BPF Touraine. J'ai cheminé en Espagne jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle. J'ai couru sur les pavés du Paris-Roubaix VTT. J'ai visité les chemins de Vendée. Et j'en oublie.

Il ne faisait que 14kg qui pour un VTT de 10 ans en acier avec des composants de milieu de gamme est très très bien à mes yeux.

Il ne m'a jamais trahi. Il a toujours répondu présent dans toutes les situations. Bref, je ne garde que de bons souvenirs à ses côtés.

Je suis content qu'il continue à rouler en compagnie de mon papa.

@ bientôt.

mercredi 22 décembre 2010

Ma sitothèque

Bonjour,

Et oui, ce mot qui peut semblait moche est le terme exacte pour désigner une liste de liens ou de sites sur un autre site. Une sitothèque est un annuaire de sites internet.

Je vous invite donc à consulter cette sitothèque en allant sur ma page "Des liens, des liens, oui mais des liens web".

Je la mettrai à jour au fur et à mesure que je rencontrerai des liens intéressants.

Bonne journée.

mardi 21 décembre 2010

Le nouveau défi de Guillaume Prébois

Bonjour,

Guillaume Prébois se lance un nouveau défi de fou. Il se lance dans une aventure qui va le conduire à grimper 43 fois l'Everest ou 243 fois le Mont Ventoux en un an. Il va tout bonnement tenter d'atteindre un denivellé positif de 385000 m.

Pourquoi le chiffre 385000 ? C'est tout simplement la distance en kilomètres de la Terre à la Lune. Il a donc nommé son défi : Moonrider.

Suivez sa progression à partir du 1er janvier 2011 sur son site : http://www.guillaumeprebois.com/.

@ bientôt.

Mon Sobre Multi

Bonjour,

Aujourd'hui, je vais vous présenter ma plus récente de mes montures.


Elle n'a pas encore de nom. Elle remplace Yellow Jumper, mon fidélé VTT Decathlon Rockrider 5.3 de 2000 avec lequel, j'ai parcouru près de  11150 kms sur toutes les routes (Espagne, Vendée, Touraine) et les chemins (Paris-Roubaix, Essonne, etc...). Je vous le présenterai plus tard.

Sa première sortie ne date que du 13 septembre 2010. Depuis, elle a déjà fait 508 km en me portant sur les chemins et les routes de l'Essonne et de la Touraine.

C'est un montage perso, réalisé avec l'aide logistique de mon Grand-Cousin Mario. Il est basé sur un cadre acier Sobre Multi de 2009 en taille L. Pour ceux et celles qui désirent connaître cette petite marque française (vélo fabriqué à Taiwan), je vous invite à aller visiter leur site.

Voici la liste des composants rentrant dans composition :
  • Cadre : Sobre Multi taille L 2009
  • Fourche : Rockshox Reba Team 100 blanc 2010
  • JDD : FSA Orbit XL II
  • Dérailleur AR : Shimano XT Shadow
  • Dérailleur AV : Shimano LX
  • Shifhter : Shimano SLX
  • Potence : Ritchey WCS 4Axis 110mm 6°
  • Cintre : Ritchey Comp
  • Grip : ESI Chunky bleu
  • Levier de freins : Shimano LX
  • Freins à disque mécanique : Avid BB7 185mm
  • Pédalier : Shimano SLX 44/32/22
  • Cassette : SRAM 970 11/32
  • Chaine : SRAM 951
  • Tige de selle : Ritchey WCS 1bolt
  • Selle : Brooks England B17 grise
  • Collier de selle : Salsa bleu
  • Roues : montage artisanale Hocuswheels (moyeux Hope Pro II bleus, jantes DT Swiss 4.1, rayons DT Swiss Comp)

Voici une petite photo de ma paire de roues artisanales. Elles sont très chauvines ;) Merci à Patrick (HocusWheels) pour cette magnifique paire de roues qui me suit depuis plus d'un an sans un voile.

http://www.velotrainer.net/photos/garage/400/S_322_260394a747cba4c4d2.JPG

Ce montage donne un poids d'environ 13kg en configuration VTT avec des pneus Hutchinson Toro 2.15 AV et Hutchinson Python 2.00 AR.

Pour les entrainements DPT, qui se font sur route, je remplace cette monte pneumatique par une paire de Schwalbe Marathon Racer 1.50. Dans cette configuration, je dois être près de 12,500 kg mais je n'ai pas vérifié.

@ bientôt

lundi 20 décembre 2010

La surprise du matin à Arpajon

Bonjour,

Ce matin, la surprise fut la neige. Météo France s'est un peu loupé hier soir sur ses prévisions. Mais le manteau de poudreuse était bien sympa à voir surtout à 6h00 où il est quasi vierge de toutes traces.

En plus, la marche dans la poudreuse est très facile.

Voici un petit reportage photo en direct de la gare d'Arpajon à 6h45. Désolé pour la qualité des photos, c'est du fait par téléphone.




Bonne soirée.

Vendredi 17 août 2007 - A la conquête des Sables d'Olonne

Bonsoir,

Encore un retour dans le passé avec cet article, je vous invite cette fois à aller aux Sables d'Olonne en Vendée.

Après quelques jours de repos et de temps mi-figue mi-raison, nous profitons d'une journée sans pluie pour sortir rouler en direction de notre deuxième objectif vendéen, Les-Sables-d'Olonne.

Comme pour la première fois, nous profitons des chemins vendéens d'une belle qualité.

http://lh4.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCYgIorFZI/AAAAAAAAAHg/Sz9OOl6zaUA/s640/IMG_2797.JPG
Qu'ils sont beaux les chemins vendéens.

La sortie de Saint-Gilles fut plus facile vu que nous n'avons pas du traverser la ville. Nous étions directement sur les chemins en sortant de l'appartement. Nous prenons la direction de Brétignolles-sur-Mer. Cette ville ne m'est pas inconnue vu qu'elle fut le théatre de nombreuses vacances d'été dans la maison de ma tante (vendue, il y a quelques années). Au niveau de cette commune, les chemins sont plus près de la mer vu que nous sommes sur le bord des falaises.

http://lh3.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCYNY5p_vI/AAAAAAAAAGw/tMUSJFlmBb8/s640/IMG_2791.JPG
L'Océan Atlantique encore un peu agité des derniers jours de pluie.

Nous croisons un groupe de cavaliers qui randonnent sur la plage de bon matin avant que les touristes ne l'envahissent pour bronzer.

http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCYS6tGByI/AAAAAAAAAHI/Dgb8ZZnqo44/s640/IMG_2794.JPG
Cavaliers randonnant sur la plage.

Nous arrivons aux Sables peu avant la pause déjeuner. Nous visitons un peu la ville et décidons de nous attabler sur la terrasse d'une restaurant non loin du port. Une fois repus, nous repartons vers notre lieu de vacances en reprenant notre chemin en sens inverse.

A l'arrivée, le compteur affiche un peu moins de 90 km pour cette belle journée où la pluie ne nous a pas attaqué.

@ bientôt.

dimanche 19 décembre 2010

Optimisation de mon Sobre - 1

Aujourd'hui, après la promenade dans la neige, je suis allé faire un peu de préparation sur mon Sobre.

J'ai remplacé les deux disques Avid G2 par deux disques Avid G3. Les quatre disques sont en diamètre de 185mm. Pourquoi ce changement alors que les freins n'ont que 500 kms ? Tout simplement que j'avais besoin de  mettre un disque sur ma roue pour le hometrainer. J'ai donc profité de cette occasion pour alléger le Sobre.

Je passe de 173g l'ensemble disque + 6 vis à 162g l'ensemble disque + 6 vis. Je ne gagne rien au niveau du lot de vis qui fait 13/14g. Tout se gagne sur le disque. Je gagne donc environ 22g sur le montage total du VTT.

Disque G3 + 6 vis (162g)


Disque G2 + 6 vis (173g)

Sur la photo du disque G2, on voit les effets du sel et de l'humidité post-neige de début décembre en Touraine. Impressionnant.

@ bientôt pour suivre les aventures du Sobre.

C'est la neige de Noël à Arpajon

Bonjour,

Comme prévu, aujourd'hui, un joli manteau blanc de 5 cm était présent sur le sol arpajonnais. C'est très agréable de marcher dans la neige fraîche, ça ne glisse pas. C'est cool.

En faisant les courses de ce matin (pain et compagnie), j'ai emmené l'appareil photo pour immortaliser cette période. Je vous livre quelques unes de ces photos. Les autres sont dans l'album.

Le parc du Jeu de Paume

Le sapin de Noël de la place de la mairie.

La mairie d'Arpajon.





Bonne journée à tous et profiter de la couette.



samedi 18 décembre 2010

Aujourd'hui, c'est neige

Bonsoir,

Aujourd'hui, le coach avait programmé une petite sortie en vélocité avec

  • 45 min à 80-85 rpm
  • 15 min à 95-105 rpm
  • 45 min à 80-85 rpm
Le tout en gardant la fréquence cardiaque entre 70 et 80% de ma FCMax.

Manque de chance, la météo a décidé de mettre un peu de glace sur la route et de la neige dans le ciel. Vu que je ne suis pas un kamikaze, j'ai préféré resté au chaud. Pour demain, la météo n'annonce que 15 cm de neige. Je pense que ce sera le même programme qu'aujourd'hui, sauf que j'irai travailler sur le vélo et surtout préparer le vélo pour le hometrainer. Je ferai peut-être une petite séance.

@ bientôt.

vendredi 17 décembre 2010

Col d’Alto do San Roque [validé]

Voici la trace de mon passage du col d'Alto do San Rogue à 1270m en mai 2007.

Cruz Del Ferro [non validé]

Voici la photo de mon passage du col de la Cruz del Ferro sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle en mai 2007.

Col d'Alto do Cebreiro [non validé]

Juste un petit billet pour mettre un photo du passage du col d'Alto do Cebreiro en mai 2007.



Ce col fait parti de ma collection de passage dans ma quête de mes cents premiers cols.

Dimanche 12 août 2007 - Sur la route du Gois

Bonjour,

Aujourd'hui, je continue les récits du passé. J'ai envie de vous faire partager mes différents périples.
Le dimanche 12 août 2007, le lendemain de notre arrivée et d'un superbe couché de soleil, Mario et moi décidons de partir faire une grosse sortie. Grosse sortie, car on comptait aller jusqu'à Noirmoutier.


http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCXX7iyS2I/AAAAAAAAAEU/iYiHoViKMFw/s640/IMG_2767.JPG
Le Soleil se couche sur Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Les VTT vérifiés et les cyclos préparés pour cette longue sortie s'élancent sur les chemins de Vendée.
Les premiers tours de roue se passent sans soucis à travers les rues et les chemins de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Ils se font essentiellement sous les pins du bord de mer. Vu l'heure matinale, il y a peu de monde sur la piste. Nos coups de pédales nous emméne jusqu'à Saint-Jean-de-Mont. C'est sur cette portion que nous avons croisé une station de gonflage dédiée aux vélos.

Après Saint-Jean-de-Mont et la piste cyclable le long de la plage, nous reprenons les chemins vendéens en sous-bois. C'est un tout petit peu valonné mais ce ne sont pas les Alpes non plus. Les panneaux indicateurs sont précis et indiquent les différents kilométrages entre les communes.

Nous bifurquons pour prendre la route en direction du passage du Gois.
En rouleur, j'emméne Mario dans mes roues jusqu'au Gois. Vu que nous arrivons avant l'ouverture du passage, nous croisons plein de voitures qui attendent. La route est devenue un parking. Nous les doublons par la gauche et arrivons sans encombre au passage. La Marée était déjà bien avancée et nous a permit de passer à sec sur la route du Gois. La baie est devenue un grand parking pour les pécheurs à pied.

http://lh3.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCXfCsaHzI/AAAAAAAAAEs/Hg32iHjar1c/s512/IMG_2775.JPG
Les premières voitures s'engagent sur le Goïs

http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCXkfLY-LI/AAAAAAAAAE8/rtTxVVQdOvk/s640/IMG_2777.JPG
Yellow Jumper et votre serviteur posent sur la route du Goïs

Une fois sur l'Ile de Noirmoutier nous profitons de notre moyen de locomotion pour flâner dans les marais de l'Ile. Nous prenons la direction de Noirmoutier-en-Ile pour déjeuner.Nous nous contentons d'un quart de pizza et d'un dessert.

 http://lh5.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCX24IpodI/AAAAAAAAAFs/FG0Dba8c6us/s640/IMG_2783.JPG
Les marais salants sur Noirmoutier

Nous repartons peu avant le rush des touristes pour le déjeuner. Puisque nous sommes à l'extrémité de notre périple du jour, nous prenons la route pour Saint-Gilles en prenant cette fois le pont entre l'île et le continent. Nous prenons les petites routes de l'Ile pour la visiter. Le soleil est bien haut et il fait chaud.

http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/SgCYJiyTlLI/AAAAAAAAAGg/WZYZ_ftkPRU/s640/IMG_2789.JPG
Une belle vue de Noirmoutier-en-Ile

Je ne me suis pas assez hydraté et je n'ai plus de jus par rapport à la matinée.Sur les conseils de Mario, j'ouvre la bouteille "de secours" et je le bois d'un coup. Je me sens mieux.

Nous repartons tranquillement le temps que l'eau recircule dans le corps et nous cherchons une supérette pour acheter de l'eau. Nos Camelbak et nos bidons sont presques vides.

Au cours du chemin de retour, j'ai le plaisir de croiser deux chevreuils appeurés à 100m de la mer et à 200m des premières habitations. Surprenant.

Nous trouvons une supérette sur notre route au niveau d'un camp de vacances, nous y achetons deux bouteilles d'eau. Je vide la moitié de la mienne. Le fait de boire autant m'a redonné des forces ce qui me permit de terminer la sortie en pleine forme.

Le bilan de la journée est positif et m'a permit de largement dépassé pour la première fois de ma vie les 100 km vu qu'au final, j'avais 141 km au compteur. Les chemins de la Vendée sont très bien. Ils proposent de véritables routes à vélo pour tous les niveaux.

La suite dans le prochain article.


jeudi 16 décembre 2010

DPT 013 - CAP - Arpajon

Bonsoir,

Ce soir pour mon treizième entrainement DPT, je suis encore parti courir 27 min sur le parcours suivant

Sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle - 2007

On travers des articles de cette série, je vais essayer de vous faire revivre ma petite semaine sur les chemins de Saint-Jacques en Espagne.


Ce voyage d'une semaine fut mon premier voyage cyclotouristique. Avant de le faire, c'était pour moi un pari fou. Mais finalement, il m'a mit le pied à l'étrier et maintenant j'effectue de petits
voyages pour le plaisir.


Je vais utiliser ce post comme un sommaire. En cliquant sur une des dates suivantes vous accéderez au post dédié.

Je vous souhaite une bonne évasion. Et si vous souhaitez voir plus de photos, voici le lien vers l'album ICI.


@ bientôt.

A la quête des BPF et des BCN

Depuis le mois d'avril 2009, je suis à la poursuite des BPF et du BCN. Mais, que signifient ces acronymes et que cachent-ils ?
 

Le Brevet de Cyclotourisme National (BCN)


Pour l'obtenir, vous devrez valider un site contrôle par département de la France, y compris la Corse. Dans la région parisienne, on n'exigera de vous qu'un site à choisir parmi ceux proposés‚ dans les départements 78, 91, et 95.

Les cartes comprennent 10 cases, correspondant donc à 10 départements. Lorsque votre carte est complète, vous pouvez l'adresser au délégué fédéral qui procédera à l'homologation partielle de votre brevet. Lorsque vous aurez réalisé la totalité des BCN, une superbe médaille et un prestigieux diplôme viendront récompenser votre exploration de l'Hexagone. 

Ce n'est que justice, le BCN est une oeuvre de longue haleine, qui nécessite plusieurs années pour aboutir. A ce jour, 820 lauréats figurent sur les listes fédérales.
 

Le Brevet des Provinces Françaises (BPF)

 
Pour ce brevet, il faut nécessairement pointer votre carte dans les six contrôles du département en question. Une province comporte un ou plusieurs départements, suivant le découpage simplifié des anciennes provinces françaises.

Ce découpage fait l'objet d'une page sur mon blog (ICI).

Si certaines provinces peuvent se visiter entièrement en quelques jours, d'autres comme le Languedoc, nécessiteront que l'on y consacre ses congés pendant plusieurs années. Pour le BPF, les cartes comportent six cases, correspondant aux six contrôles d'un même département. Vous pouvez bien sûr faire pointer en même temps les cartes BCN et BPF.

Chaque province est indépendante des autres, et à chaque province homologuée correspond une médaille spécifique, soit 36 provinces pour autant de médailles diff‚rentes.

Si vous explorez les 534 sites disséminés sur le territoire, vous serez lauréat du Brevet des Provinces Françaises, cercle très fermé où l'on recensait 393 récipiendaires à la fin de 2008. Cela peut suffire à occuper tout ou partie d'une vie de cyclo, mais lorsque vous aurez terminé, vous pourrez dire que vous connaissez bien la France !

mercredi 15 décembre 2010

DPT 012 - CAP - Arpajon

Bonjour,

Hier soir, ce fut mon douzième entrainement avec DPT. C'était un peu de PPG avec 25min de course à pied suivi de différents exercices de musculation : chaise, lombaires, ischio-jambiers et abdos.

dimanche 12 décembre 2010

DPT 011 - Arpajon > Angervilliers > Arpajon

Bonjour, 

Aujourd'hui, ce ne sera pas un post voyage/évasion, mais un post entrainement. En effet, cet après-midi, j'ai ressorti mon Sobre pour aller m'entraîner.

Sylvain, mon coach de Direct Pro Training, m'avait concocté la séance suivante :
  • 2h00 à 70/80% de ma FCMax à une cadence comprise entre 80 et 85 rpm (rotation par minute).
  • Toutes les 20 minutes, faire 1 minute de danseuse à 70/80 rpm.

Vu qu'il me fallait environ 2h20 avec l'échauffement et le retour au calme, j'ai visé une boucle d'une quarantaine de kilomètre qui m'emmène à Angervilliers et qui me refait venir par Le Marais.

Pour le foncier, je n'ai eu aucun soucis. j'ai même pu avoir une cadence supérieure à la demande avec une moyenne finale de 86 rpm pour une FC moyenne de 142.

Si il n'y avait pas eu un épisode de sprint devant deux chiens en liberté, je n'aurais pas eu un maximum à 176 pour ma FC. Mais au moins, cela m'a permit de faire la séance de danseuse 
Au final, je suis content de cette séance qui a eu lieu avec un beau soleil et une température d'environ 7°C.


 
@ bientôt.

mercredi 8 décembre 2010

DPT 10 - CAP - Arpajon

Bonjour,
 
Hier, petite sortie d'entrainement en mode piéton. Le coach a dit de courir 2 fois 15 min à 75-85% de ma FCMax. Je l'ai écouté. Je ne vais pas vite, mais je ne suis pas trop épuisé après ce petit footing. Et le truc bien sympa, c'est que je vais un peu plus vite qu'avant. Le problème, c'est que mon parcours est un peu court. Il va falloir que j'en recherche un autre.

dimanche 5 décembre 2010

DPT 009 - Tours > Tours

Bonjour,

Aujourd'hui, nouvelle séance Direct Pro Training après celle de la veille.

Nouvelle sortie avec mon Papa. On repars en direction de Rouzier pour les premiers kilomètres. Après, je lui montre de nouvelles routes qu'il ne connait pas. Il a bien sûr toujours la caisse. En trois mois, il a parcouru environ 1300 km. Alors que moi en un an, je n'ai parcouru que 2030 km. Il y a pas photo ;)

Le vent de sud/sud-ouest nous a bien aidé à l'aller mais au retour il fallait lutter contre le froid. La température était de 3°C environ.Et oui, même condition que la veille sauf que là, c'était le matin. On avait donc une sensation de "douceur".

Au final, la sortie de 1h57 a permit de parcourir 37 km. Ma cadence moyenne était de 76 rpm. Ma fréquence cardiaque moyenne fut de 138 puls/min et de 157 puls/min au maximum.

Circuit : Tours > Rouzier > Cérelles > Langennerie > Saint-Antoine du Rocher > La Membrolle > Tours.


@ bientôt.

samedi 4 décembre 2010

DPT 008 - Tours > Tours

Bonjour,     

Aujourd'hui, nouvelle séance Direct Pro Training après deux semaines sans toucher au vélo. Les chutes de neige de la semaine m'ont un peu inquiété quant à la praticité des routes. Mais au final, les routes étaient bien dégagées et non glissantes.     

C'était la première fois que j'allais rouler avec mon Papa. Il a vraiment la caisse et roule à une bonne allure. Il me distançait facilement si j'appliquais les plages cardiaques et de cadences du programme. J'ai donc roulé au-delà pendant presque toute la sortie.     Le vent de sud/sud-ouest nous a bien aidé à l'aller mais au retour il fallait lutter contre le froid. La température était de 3°C environ.     

Au final, la sortie de 2h12 a permit de parcourir 44 km. Ma cadence moyenne était de 84 rpm (rotation par minute). Ma fréquence cardiaque moyenne fut de 148 puls/min et de 170 puls/min au maximum.    

Circuit : Tours > Rouzier > Semblençay > Saint-Antoine du Rocher > Langennerie > Tours.


@ bientôt