Mon carnet de route

 

samedi 5 mai 2007

Samedi 05 mai 2007 - Arzua > Santiago

Voici notre dernière étape. Nous décidons de prendre le chemin aujourd'hui. Il est très roulant pour le VTT. Le soleil est au RDV. L'entrée à Santiago est moins magique que je ne le pensais.

http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8nwxtVlI/AAAAAAAAAus/CMXno_zT-0Y/IMG_2685.JPG 
Le chemin de Saint-Jacques dans les bois.


http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8o1Dl3dI/AAAAAAAAAu0/AHwVHumjWho/IMG_2687.JPG 
Après une semaine de voyage, nos montures se reposent un peu.

http://lh3.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8qVIcKzI/AAAAAAAAAvA/tGhCMVE-_Nk/IMG_2690.JPG  
Le Mont Joie

http://lh3.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk85G_Vm2I/AAAAAAAAAw0/hEv_5tqeEOU/IMG_2719.JPG 
Place devant la basilique.

http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk83L5IYRI/AAAAAAAAAwo/OrFM1lZSbWU/s640/IMG_2716.JPG 
La Basilique de Saint-Jacques de Compostelle

L'accueil dans notre hotel 3* est moyen et ma chambre pue le tabac. Heureusement qu'il nous reste la visite de Santiago que je ne vais pas vous décrire pour vous laisser écrire votre propre conclusion 


vendredi 4 mai 2007

Vendredi 04 mai 2007 - Portomarin > Arzua

Etape avec peu d'attrait, nous avons longé la N546 jusqu'à Arzua. Ca monte, ça descend. Les camions et les voitures nous longent à grande vitesse. Bref une étape bof. A noter, que nous avons opté pour la route pour récupérer un peu. Le chemin longe cet itinéraire mais est moins roulant mais ne manque pas d'attrait apparemment.

 http://lh5.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8jhp9HoI/AAAAAAAAAuM/yjjGzDdgWI4/IMG_2677.JPG 
Un petit village sur le chemin

Sinon à Arzua, nous sommes à 40km de Santiago. La ville n'est pas vraiment super, mais au moins l'hotel et le restaurant sont très bien.

La météo a été clémente et demain, on peut enfin mettre le cuissard court... Ouf !

jeudi 3 mai 2007

Jeudi 03 mai 2007 - O Cebreiro > Portomarin

Nous quittons le village d'O Cebreiro (1300m) à 11h00 en direction de Portomarin (350m). Oui, nous allons à Portomarin plutôt que Sarria car le profil est descendant sur les 73 kms. Nous en profitons pour abattre du kilométre tranquillement.

http://lh5.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8XX0u9KI/AAAAAAAAAsk/yDXNI76UX2I/s640/IMG_2651.JPG 
Le col de San Rogue

Le soleil nous a accompagné toute la journée. Il a enfin fait son retour. Magnifique étape avec par moment des descente à 7%, un peu de monté et du plat pour agrémenter la route.
 
http://lh5.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8X5QMuAI/AAAAAAAAAso/HwIOaXA3ul0/IMG_2652.JPG 
Petite pause après une belle descente. Les jantes sont chaudes.

La dernière descente fut bien ludique avec David. On se doublait avec l'aspiration. On s'est bien amusé :D L'arrivée sur le lac de Portomarin est magnifique. Vraiment trop beau.

La visite du village est plaisante. Il y avait pas mal de français sur le chemin ;) Notre allemand de la Cruz del Ferro qui a finit l'étape avec nous va dormir dans le refuge des pélerins. Nous, nous allons à l'hotel. Nous trouvons un petit resto avec une vue sur le lac pour prendre un verre. Nous allons ensuite manger dans un autre resto où un groupe d'une dizaine de français arrive.
 
http://lh3.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8icN4LqI/AAAAAAAAAuA/hfQAVZW0C8k/IMG_2673.JPG 
Vue sur le lac de Portomarin
Après, on a fait un peu les boutiques pour acheter des cartes portales et les envoyer pour donner des nouvelles à nos proches. L'hôtel est très bien avec vue sur le lac et chambre sympa.

mercredi 2 mai 2007

Mercredi 02 mai 2007 - Pontferrada > O Cebreiro

Nous quittons Pontferrada et son chateau des templiers à 10h00 en direction de l'Ouest.

http://lh5.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8G3RAJQI/AAAAAAAAAqU/ChJcvWTCMl8/s640/IMG_2614.JPG
Le pont-levis du château de Pontferrada

Les 20 premiers kilométres sont roulants et nous permettent de nous arrêter à Villanderoo.
Dans ce petit village nous nous arrêtons au refuge des pélerins pour faire tamponner notre credential et discuter avec la gérante qui est brésilienne (Elle est mignonne ;)). Nous la quittons pour nous rendre au restaurant en face du château. 

C'est à ce moment là que nous croisons nos 3 camarades catalans qui s'arrêtent pour dire bonjour et qui repartent à l'assaut de la montagne. Nous, nous mangeons notre repas du pélerin. Nous étions les premiers convives ! Le gérant fort sympa se renseigne sur notre périple et où nous allons dormir ce soir. Il nous propose de nous trouver des chambres à O Cebreiro. Vraiment trop cool de sa part.
 
http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8NBIE3XI/AAAAAAAAArM/h26RwDJ9Y8I/s640/IMG_2628.JPG
Rue principale de Villanderoo

 Après cette pause très sympa, le parcours est devenu beaucoup, mais beaucoup moins sympathique pour moi. L'ascension a été très éprouvante pour moi. J'ai du parcouru au moins 7 km à pousser mon vélo. J'allais aussi vite à pied que sur le vélo. Dur, trés dur... Mais comme toujours l'effort a été récompensé par l'arrivée dans un magnifique village de montagne et la vision de paysages splendides. Je ne trouve pas mes mots pour décrire le cadre.


http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8TxE9l1I/AAAAAAAAAsI/UX93gNdXUzU/s640/IMG_2643.JPG 
Le soir dans la montagne

Le repas dans le restaurant du village est très bon, notamment les macaronis au chorizo. Nous retrouvons nos amis catalans. C'est la troisième fois qu'ils faisaient le parcours. Ils sont arrivés en avion à Léon et repartent de Santiago en avion pour Barcelone. Ils nous disent qu'on a bien roulé car ils ont mis 5h50 pour faire l'étape. Nous, on a mis 5h30  

Leur objectif du lendemain est Sarria à 40 km d'O Cebreiro tout en descente. Nous aussi...



mardi 1 mai 2007

Mardi 1er mai 2007 - Astorga > Pontferrada

On quitte l'Hotel à 10h20 après avoir pris notre petit-déjeuner sur place. Le chemin démarre juste à côté. Deux motards de la police espagnols nous indiquent le chemin à prendre. Et c'est parti pour une journée d'ascension. Au cours de cette journée, nous allons rencontrer quelques "fils rouges" de ce périple : un groupe de 3 catalans à VTT et un allemand de 60 ans avec un vélo de ville à 9 vitesses.


http://lh6.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk7lSf_MXI/AAAAAAAAAoA/Kqt21O-anGQ/IMG_2577.JPG 
L'incontournable auberge Cowboy

Le début du chemin est plutôt roulant et en faux-plat montant. Nous arrivons à Rabanal del Camino à 12h30, joli village sur la route de la Cruz del Ferro notre petit sommet de notre périple. Nous y déjeunons et avons l'occasion de discuter avec un couple de français qui en sont à leur troisième périple sur le chemin.

A 16h30, nous sommes au sommet. La neige fondue et les paysages magnifiques nous ont accompagné tout au long de l'ascension. J'ai eu l'occasion de croiser un chevreuil en pleine nature. La petite auberge juste avant le sommet nous a permi de nous réchauffer et de prendre une boisson chaude avant de repartir. Il y avait même internet

 http://lh3.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk73kDn4CI/AAAAAAAAApE/WWxbBJHx6Fc/IMG_2594.JPG
C'est joli, la montagne

A 17h15, nous avons fini notre descente de 15 km. Cette belle descente nous a permi de perdre 1000m. J'ai fait attention à ménager mes freins et ne pas prendre trop de vitesse à cause de la remorque, des voitures et de la pente. Nous sommes passé à El Acebo, un beau village vers le milieu de la descente avec une rue principale en ciment et galets. Vraiment surprenant de croiser ce genre de revétement dans cette descente. L'arrivée sur Mandillaro est très jolie. Nous avons eu le droit aux applaudissements de pélerins à pied qui venaient de faire la descente en bus. On se serait cru à l'arrivée du Tour de France.


 http://lh3.ggpht.com/_R0g5VgDMjgM/Swk8CJcda9I/AAAAAAAAAps/Y7J2pO8QEGg/IMG_2604.JPG 
Mandillaro


Pontferrada, terme de notre étape du jour, se fait encore attendre. Une butte à monter et à redescendre est sur notre chemin, mais après le col qu'on vient de franchir, cela n'est rien.

A Pontferrada nous retrouvons notre cyclotouriste allemand que nous avons croisé au sommet de la Cruz del Ferro. C'est avec lui que nous partons à la recherche d'un hotel pour la nuit. Nous arrivons à l'hotel San Miguel (1*) où nous négocions les nuits à 25€ la chambre simple et 50€ la chambre double (sans TVA).

Bref, ce fut une bonne journée avec du froid, de la neige fondue, de la pluie, du vent de face dans la montée. Mais toutes ces difficultés n'étaient rien par rapport à la beauté de la nature, au paysage magnifique, au village typique et aux bons repas de la journée.